50 livres avant mes 50 ans - 10 et 11/50 Catherine Cusset et Amélie Antoine






Le hasard de mes vadrouilles livresques m'ont fait rencontrer ces deux romans au même moment. Je les ai lus très vite, l'un après l'autre dans un de ces excès d'heures de lecture que les insomnies me permettent. Et je ne peux m'empêcher de les rapprocher dans mes réflexions

Rapidement, 

Jane, l'héroïne de Catherine Cusset, reçoit un manuscrit dans lequel elle lit sa propre vie. Qui la connaît aussi bien ? Pourquoi ce récit ?

Dans le roman d'Amélie Antoine, Gabriel pleure la mort accidentelle de sa femme Chloé, présente en "off" dans le récit. Arrive une autre femme dans la vie du veuf, Emma.

Voici deux romans dont j'apprécie les titres qui ne trouvent leur plein sens qu'une fois le roman lu.
Voici deux romans dont on ne peut parler qu'en partie pour ne rien dévoiler de l'histoire.
Voici deux romans dont le style est limpide, sans fioritures, neutre, permettant une lecture facile et rapide, un style qui laisse toute la place à l'histoire.
Voici deux romans dont on tourne les pages en se demandant où l'auteur veut nous amener. Nous sentons que la réalité livrée à nos yeux est fausse, que nous ne sommes pas simplement dans un roman décrivant une société (celle du monde universitaire chez Cusset) ou un roman proche des clichés de la romance (pour Antoine).

Pour découvrir ce qu'est "Le problème avec Jane", il nous faut attendre la toute dernière partie du roman. Tandis que l'effet coup de poing de "Fidèle au poste" nous frappe au centre de l'histoire.

"Fidèle au poste" a été plébiscité par les lecteurs.
"Le problème avec Jane" a été couronné par les lectrices de Elle en 2000.
Ma note négative concernera le choix de la catégorie "thriller" pour le roman de Cusset. Cette dénomination s'accorde plus à un choix de communication de la part de la maison d'éditions qu'à une réalité. Je ne dis pas que le récit ne crée pas une attente chez le lecteur. Mais la tension narrative est loin de m'avoir fait "frémir".
De ce point de vue, la plume d'Amélie Antoine est beaucoup plus efficace.


Commentaires

Articles les plus consultés